Faire une copie de sauvegarde d’un CD audio

Je fais très attention à mes CD et à mes DVD, et donc si j’étais célibataire je n’aurais pas besoin d’en faire des copies. Avec des enfants peu soigneux – ce ne serait pas ce qu’on appelle un pléonasme ? 😉 – dès que j’ai acheté un nouveau précieux CD, je commence par en faire une copie conforme, avant qu’ils ne s’en emparent. Et je range mon original au fond d’une boîte inaccessible, pour ne laisser que la copie en circulation dans la maison.

 

Voici comment je procède pour créer la copie d’un CD audio, qui fonctionnera exactement comme l’original, en se lançant dès l’introduction dans le lecteur-graveur (du PC/du salon).

Comme dans l’article Graver un DVD lisible sur un graveur de salon, j’utilise ImgBurn pour réaliser cette opération. Le site de l’éditeur fournit sur la page de téléchargement l’empreinte, pour vérifier l’intégrité du fichier, et les fichiers de langues, pour le mettre dans la sienne. Pour les plus timides, car c’est simple, Malekal fournit un tuto détaillé en français, pour une version plus ancienne que la dernière 2.5.8.0 (juin 2013), mais c’est pareil. Si c’est l’installation du fichier de langue qui vous perturbe, cet autre tuto peut vous aider aussi. Cela marche pour toutes les versions de Windows, mais si vous êtes linuxien, vous pouvez l’utiliser sous Wine… ou faire tout aussi bien avec votre graveur brasero, ffmpeg ou fxburn.

Donc, vous avez installé ImgBurn, et mis éventuellement en français.
On le lance donc, pour faire la copie de sauvegarde d’un CD audio. Voici les étapes :

1- Choisir « Créer une image à partir d’un disque ».
créer image depuis disque2- Dans la fenêtre qui s’ouvre, vérifier que la source est bien le CD (1). Choisir la destination en cliquant sur le logo de sélection du dossier où vous voulez mettre votre fichier de stockage provisoire (2). Donnez au fichier un nom évocateur, car « image.bin » c’est pas terrible. Choisir une vitesse lente (ce sera surtout utile au moment de la gravure de la copie) (3), et lancer la copie sur le disque dur (4).

gravure audio1

3- La copie prend plusieurs minutes. Une barre indique en vert l’avancement, que vous pouvez lire en (1) en haut de l’écran. La durée (2) indique la durée de lecture du CD, à ne pas confondre en (3) le temps de lecture des secteurs (Readind sectors).

copie audio1

Si le travail de copie s’arrête à x% comme chez moi pour un CD dont je n’avais pas réalisé la copie à temps, avec des erreurs signalées (et des « retry » à répétition), inutile d’insister. Ou alors essayez les méthodes de nettoyage physique du CD qu’on trouve sur les forums (j’utilise personnellement un petit boîtier Disk Cleaner avec la solution vendue avec, et il arrive que ça améliore un peu), mais je préfère la solution logicielle, puisque ce que je veux dans ce tuto, c’est avoir des bonnes copies de CD. Je vais écrire un article pour graver dans le marbre (;-) mes expériences de réparation de CD-DVD rayés, mais en attendant si vous êtes linuxien utiliser par ex. DDRescue Tool, ou sinon Unstoppable Copier (la version 5.2 date de 2009, mais fonctionne jusqu’à Windows 8 et probablement 10), en français, ou Recovery Toolbox, un autre freeware.

4- Une fois le disque copié dans votre dossier provisoire, vous y trouvez 3 fichiers, l’un avec une extension .bin, le plus gros, un autre avec une extension .cue, et le dernier avec une extension .cdt. Ce fichier .cdt ne nous intéresse pas, c’est une info ImgBurn CD-tex. Les fichiers .cue  + .bin équivalent à .iso, ce sont des fichiers « image », et qui permettent le lancement du programme à l’introduction dans le lecteur de CD/DVD.

5- Choisir maintenant « Graver une image sur un disque », dans l’interface d’ImgBurn.

graverSurCD

6- Indiquer dans Source (1) où se trouve le fichier image, et dans le dossier choisir le fichier avec l’extension .cue (d’ailleurs, si vous choisissiez .bin, le programme rectifierait en vous signalant la bévue) ; il faut bien sûr que le fichier .bin soit dans même dossier que le .cue. Vérifier que la destination est bien le graveur (2). Choisir la vitesse de gravure, lente  (moi je ne dépasse jamais 4x) (3). On voit en (4) que je n’ai pas encore mis de CD vierge ou non dans le graveur.

prépaEnregistrement

7- Mettre un CD dans le graveur, si c’est un CD réinscriptible (RW) et qu’il n’est pas vierge, il les effacera pour commencer, pas de problème. On voit que (1) ImgBurn a trouvé le CD, et qu’il a repéré que le disque devait être effacé (2), puisque (3) c’est un CD-RW déjà utilisé.

graverDVD2

Il vous demande donc, poliment mais en anglais, si vous voulez l’effacer maintenant, et vous lui répondez Oui en français. Ca prend du temps (1).

graverDVD5

On peut choisir plusieurs options (2) en cochant les cases : éjecter (une fois terminé), vérifier (s’il y a des erreurs), supprimer l’image (à moins que vous vouliez la « monter » avec Alcool 120), supprimer l’image (c’est ce que je fais), fermer le programme et éteindre l’ordinateur (si vous faites ça le soir et que vous n’avez pas envie d’attendre pour aller vous coucher).

8- Une fois le CD-RW effacé (s’il n’était pas vierge), le graveur copie le fichier image sur le CD, ce n’est pas très long (environ 3 mn). A la fin, fenêtre pour dire en anglais, mais que vous n’aurez aucun mal à comprendre, que l’opération s’est terminée avec succès. Et selon les options cochées, le disque sera ou non éjecté.

graverDVD6
9- Refermez donc le graveur sans enlever votre nouveau disque, pour vérifier qu’il marche comme il faut. Votre VLC (ou autre lecteur audio) se lance et le premier morceau de musique commence  ! Ouais !
Vous pouvez mettre en lieu sûr votre original, pour n’utiliser que la copie. Si celle-ci s’abime, pas grave, vous en refaites une autre. C’est le seul moyen que je connaisse d’éviter que nos CD musicaux ne finissent par crachoter et se dégrader (en dehors d’un rippage, qui est un autre type de solution).