Petite trousse d’entretien de son ordi

Les logiciels et les tutoriels de nettoyage de l’ordinateur sont nombreux, mais en EPN (Espaces Publics Numériques) on est régulièrement amené à aider nos utilisateurs à réaliser l’entretien de leur PC, et à leur dire comment procéder, au coup par coup. Et à les dissuader de se laisser piéger par des offres trop alléchantes !
D’où cet article, qui se limite au nettoyage logiciel, car le nettoyage matériel de l’ordinateur sera ultérieurement abordé dans Bidouillages > Nettoyer son PC, comment faire ? qui traite du dépoussiérage de la machine et de l’entretien des composants internes.

 

Le nettoyage : de quoi parle-t-on ?

La notion de nettoyage de l’ordinateur est floue ou élastique, et recouvre des opérations vraiment différentes : remise en ordre des données après une utilisation spontanée, suppression de programmes qu’on n’utilise pas ou plus, encrassement de Windows, correction d’erreurs ou d’incompatibilités logicielles, effacement des traces de sa navigation sur internet, chasse aux parasites qu’on a chopés on ne sait d’où, décontamination des cochonneries qu’on a attrapées, usure du matériel, etc.

En fait, le besoin de nettoyage provient d’un constat de ralentissement de sa machine et de l’impatience qui nous gagne devant le temps perdu. Il paraît d’ailleurs que les français perdent 120 heures par an à patienter devant leur ordinateur. D’où la multiplication de l’offre de produits censés redonner une nouvelle jeunesse à nos ordinateurs.
On pourrait d’ailleurs parler d’inflation : la rubrique nettoyage PC de CCM en propose 168 ! Et les plateformes spécialisées bien d’autres encore…

Le détail de l’offre

J’ai fait un recensement (sûrement pas exhaustif) des fonctionnalités offertes par les plus connus d’entre eux.  Autrement dit, j’ai collationné les softs proposés par TopTen, 01Net, CCM, Clubic, Tom’s Guide, L’internaute, Ginjfo, et Logitheque, pour voir lesquels ressortaient, et sur cette base d’d’énumérer les points qu’ils affirment traiter au moins partiellement.
Par contre, je n’ai pas eu le courage d’intégrer à mon recensement les plateformes de téléchargement, qui ont forcément une rubrique nettoyer son PC (JeTelecharge.com, softronic.com, brothersoft, cnetfrance, download.com, etc. ), ainsi que les annuaires de tout et n’importe quoi (topito, recherchezici, ), qui proposent des centaines de programmes.
J’ai d’autre part écarté les enseignes de vente (Leclerc, FNAC), et  les éditeurs de logiciels qui font la promo de leur softs, et évidemment les sites qui proposent leur solution miracle.En me disant que ça n’aurait pas allongé la liste, mais seulement modifié son équilibre, en insistant sur les fonctionnalités les plus aguicheuses.
J’ai ensuite regroupé les items par fonction, et les fonctions par catégories logiques, qui coïncident d’ailleurs sensiblement avec les classements proposés par les éditeurs et les sites.

 Fonctionnalités apparaissant dans notre échantillon de logiciels de nettoyage/optimisation

Opérations de nettoyage
nettoyage des fichiers inutiles, obsolètes, temporaires et encombrants
suppression des raccourcis, nettoyage du cache, de la corbeille
désinstallation de logiciels
défragmentation de fichiers et de disque
libération d’espace sur le disque dur
réorganisation des fichiers dispersés
nettoyage, défragmentation et réparation du registre Windows
activation/désactivation processus et services au démarrage
activation/désactivation de programmes au démarrage
correction des liens morts
nettoyage de l’activité (historiques…) et des traces de navigation (fichiers log, index.dat, cookies, …)
suppression, blocage des fichiers parasites
compression de disque
Diagnostic et sécurisation
information sur le système
alertes préventives (problèmes disque dur, mémoire, chaleur…)
conseils personnalisés
état des mises à jour, installation automatique des mises à niveau
diagnostic des paramètres système (encombrement disque, vitesse, santé…)
analyse, surveillance et réparation de disques
récupération des fichiers effacés par inadvertance
restauration de l’état antérieur en cas d’erreur, system backup
réparation et restauration du boot sector
cryptage et décryptage des données sensibles
fixe les vulnérabilités de sécurité
blocage, élimination de programmes indésirables
sécuriser le réseau/la navigation
protection contre les adwares, spywares, malwares, rootkits
renforcement de la protection de la vie privée
Optimisation du fonctionnement
optimisation du démarrage de Windows
calibration CPU/RAM/disque
amélioration disponibilité RAM, défragmentation de la mémoire
accélération de lecture/écriture sur le disque
accélérer la connexion internet/réseau
optimisation des SSD
effacement en profondeur de fichiers et partitions (secure erase)

En bref, cela tourne autour des thèmes suivants :

  1. le nettoyage proprement dit, qui consiste à  maintenir ou restaurer la santé de l’ordi, sous-entendu garder/revenir au fonctionnement initial de l’appareil qu’on a acheté ;
  2. le diagnostic des dysfonctionnements et la sécurisation de la machine, mise à mal par une activité inconséquente et par les attaques de toutes sortes ;
  3. enfin s’ajoutent de plus en plus des opérations dites d’optimisation : il ne s’agit pas seulement de rendre propre, mais de donner du punch à l’appareil, de le prendre plus performant.

Des promesses à la réalité

Cependant, lorsqu’on examine de plus près le détail de l’offre commerciale, on se rend vite compte que les allégations des éditeurs, relayées par les sites sans contrôle véritable, sont en général surfaites, souvent dangereuses et parfois crapuleuses.

Il s’agit en effet de se démarquer d’une concurrence foisonnante et peu scrupuleuse, pour capter des acheteurs trop naïfs en matière informatique. C’est ce qu’explique en détails Pierre Pinard (Assiste.com), notamment dans son article « Guerre des nettoyeurs et défragmenteurs du registre Windows. »
Pour lui, si une partie de l’offre est constituée d’inutilitaires, une autre partie nettoie de façon intempestive et crée plus de problèmes qu’ils n’en résolvent, tout spécialement ceux qui prétendent corriger le registre Windows, et enfin une dernière catégorie est carrément malfaisante, en fournissant des crapwares et des scarewares. Des logiciels comme RegistryBoost ou SpeddUpMyPC, Winfixer, driveCleaner… appartiennent à cette dernière catégorie, mais la liste est interminable, comme on peut le constater sur la crapthèque qu’il a établie.

Et malgré la pléthore de l’offre dans ce domaine, peu de sites high-tech mettent suffisamment en garde les utilisateurs qui font une recherche sur le net pour trouver une solution de nettoyage, et font un vrai tri sélectif des programmes convenables.

Les critiques formulées contre les optimiseurs

Quelles sont les critiques que l’on trouve sur les sites d’aide à la sécurité et à la désinfection des ordinateurs, sur les forums d’entraide, et dans les commentaires d’utilisateurs déçus ?

– les optimiseurs n’optimisent rien ou de façon insignifiante ;
– ils peuvent au contraire provoquer des dysfonctionnements, des ralentissements, des gels (freeze) ;
– le nettoyage peut créer des instabilités du système et supprimer ou bloquer des éléments utiles ou nécessaires ;
– toucher au registre Windows (la base de registre) est très dangereux pour le système, alors que c’est sans effet bénéfique ;
– ils sont parfois très difficiles à désinstaller ;
– ils dramatisent les risques et le mauvais état de l’ordinateur, poussant à des opérations encore plus périlleuses, et à l’installation d’autres programmes (malveillants ou/et payants) ;
– des messages insistants de sollicitation perturbent l’utilisateur.

En particulier,

Logitheque, parmi d’autres, conteste l’idée d’optimisation, et l’on peut résumer par : optimisation = nettoyage + marketing.
Lecrabeinfo donne ces conseils :« Je vais être clair et honnête avec vous : il n’existe pas de logiciel pour accélérer son PC. Aucun logiciel ne peut prétendre accélérer de façon drastique votre ordinateur. Vous pensez que s’il existait un moyen de booster Windows, Microsoft l’aurait lui-même inclut depuis un moment dans les dernières versions de Windows ! Ces logiciels qui promettent de booster votre ordinateur vont au mieux supprimer les fichiers obsolètes, éliminer les fichiers en double cachés, désactiver certains services Windows mais ils ne feront pas plus.
Le meilleur moyen de booster son PC est de l’utiliser consciencieusement ! N’installez pas de logiciels inconnus au bataillon, ne laissez pas les options par défaut cochées lors de l’installation d’un programme, ne visitez pas de sites internet à risque et surtout : ayez un comportement “sain”. Réfléchissez avant de cliquer… et pas l’inverse ! 😉 »
Assiste est très critique à l’égard de tous les optimiseurs, et notamment parce qu’ils s’attaquent au registre Windows. Or, il montre de façon très détaillée que c’est une opération qui ne peut pas améliorer le fonctionnement de Windows, mais qui par contre a toute chance de le détériorer. Son mot d’ordre est : » On ne touche jamais au registre !« , sauf si l’on est un expert, et on ne laisse surtout pas un logiciel commercial y toucher.

Conseils de nettoyage

Après ces mises en garde, je vous entend vous écrier que vous avez eu bien raison de ne pas nettoyer votre ordi jusqu’ici, et que vous n’êtes pas prêt de vous y mettre. Mais vous avez tort : il faut nettoyer régulièrement son PC ! en tous cas si vous êtes sous Windows, parce que sous Linux c’est nettement mois important.
Il faut simplement prendre des précautions, et agir avec lucidité.

Pourquoi faut-il nettoyer ?

Parce qu’en effet : Windows s’encrasse avec le temps, le disque dur s’encombre et la mémoire s’engorge, les téléchargements polluent, les installations/désinstallations de logiciels foutent le souk, et il faut pourtant impérativement effectuer toutes les maj de sécurité, les doublons compliquent, les fichiers se corrompent et le système se grippe…
Ah mon dieu qu’c’est embêtant de n’pas être bien portant !

Le nettoyage de l’ordinateur est donc destiné à : mettre de l’ordre dans ses données et simplifier l’accès à l’info, effectuer les mises à jour de sécurité et de stabilité, corriger les erreurs du système, réparer les fichiers endommagés ou corrompus, désinstaller les programmes inutiles, effacer les fichiers temporaires, trier les cookies, supprimer les mouchards, effacer les traces d’activité, vider les caches, gagner de l’espace libre, défragmenter de temps en temps le HDD (mais pas le SSD, et seulement si on est sous XP ou Vista), limiter les programmes et les services qui se lancent au démarrage.

Toutes ces tâches sont vraiment utiles, et certaines nécessaires, et d’autant plus que la machine vieillit, pour lui éviter de « ralentir » (et à nous de râler !).

La plupart des sites qui abordent le sujet incluent aussi :

la désinfection des malwares, le diagnostic/réparation du HDD, le paramétrage du navigateur, non sans raison parce que forcément nettoyer c’est aussi enlever les cochonneries qu’on a attrapées, et essayer de corriger les secteurs défectueux du DD, éviter les pièges du net, etc., mais c’est un problème de classement, et sur mon site je traite séparément  ces autres aspects.

Notons toutefois que les utilitaires -notamment payants- tendent inéluctablement à traiter de plus en plus de choses, mais moi ça m’agace que ma cafetière prétende aussi faire les yaourts  et cirer mes chaussures !

 Nettoyer sous Windows

Préférer les solutions de nettoyage indiscutables, celles proposées par les sites d’aide à la sécurité et à la désinfection, et celles des services publics (EPN, cybercommunes…) et des associations qui se consacrent à l’apprentissage informatique ou à la promotion des logiciels libres.

Mais si l’on préfère opter pour un choix personnel :

  • Songer à installer Revo Uninstaller pro d’abord (il y a une bonne version gratuite), ou peut-être Total Uninstall (6.15.0, en juin 2015), dont on dit du bien mais que je n’ai pas encore utilisé.
  • Ne télécharger un logiciel que sur le site de l’éditeur, ou sur un site recommandé. Eviter les plateformes de téléchargement, leurs downloaders/installers et leurs adwares.
  • Une autre solution serait d’utiliser Unchecky, qui protège des downloaders et autres installeurs, des PUP, PLI et autres toolbars.
  • Comme tous ces programmes ont des noms qui se ressemblent tellement qu’on les confond (c’est la stratégie du caméléon), vérifier avant de télécharger si ce n’est pas un crapware ou un scareware dans la crapthèque d’Assiste.com.
  • Une fois téléchargé, vérifier immédiatement qu’il est sain : le passer à l’antivirus d’une part, et vérifier son checksum, d’autre part.

Oui, c’est beaucoup de précautions, mais si vous êtes allé faire un tour sur le site d’Assiste.com, de malekal, etc., vous êtes conscient qu’il faut être particulièrement méfiant.

Voici un bon tuto pour les windowsiens, celui de zestedesavoir.

 

Nettoyer sous Linux

Solution radicale pour le nettoyage du PC : virer Windows et installer Linux.
C’est bien sûr la remarque récurrente de tous les linuxiens intempérants, mais ici elle présente une justification particulière : Linux s’encrasse bien moins que Windows, s’auto-nettoie largement, et n’a pas de « base de registre », ce qui règle la question de son nettoyage ou non.

Un forum d’Ubuntu explicite bien les choses.
Mais je reviens sur plusieurs points, en m’appuyant sur les remarques d’Eresse que je remercie.

D’accord, Linux s’auto-nettoie bien (fichiers temporaires notamment). D’accord, on n’a pas besoin de défragmenter les disques durs, ils ne se fragmentent pas sous Linux. Et les risques de malwares sont certes plus limités… Mais on aurait tort de se croire à l’abri, et d’ailleurs on en a trouvé de graves sur les serveurs Linux et on a constaté d’autres attaques préoccupantes. Alors prudence, surtout si comme moi vous passez d’un système à l’autre et que vous communiquez avec des windowsiens.

Comme dit Eresse, « en fait, on ne le dit pas assez je trouve, ce qu’il est primordial de nettoyer, sous peine de bloquer son système, ce sont :
1 – Les vieux noyaux, impérativement, SURTOUT depuis qu’on utilise une partition /boot (toute petite) qui se remplit vite et se nettoie mal !
2 – Les milliers de paquets des centaines de mises à jour qu’on applique au fil du temps sur le système. Le /var/cache peut devenir monstrueux si on n’y prend pas garde et, un jour ou l’autre… plus moyen de démarrer, la partition racine est pleine !
Bien sûr, on peut lancer les commandes en terminal, et même faire des scripts pour automatiser tout ça, mais pourquoi se priver des logiciels bien pratiques qu’on peut lancer d’un clic de souris :
– Bleachbit qui est équivalent à Ccleaner, en effet, pour Linux et propose le nettoyage, voire avec écrasement, de plein de répertoires, y compris du niveau système, comme les archives des paquets installés ou mis à jour.
ou des scripts créés et testés par des cadors qui ont bien bossé pour nous éviter les tuiles :
– Kclean, pour virer proprement les vieux noyaux lorsque, je l’ai constaté chez moi, le système ne le fait pas avec « autoremove ».
– ThCleaner.py, pour nettoyer intelligemment les imagettes (thumbnails) devenues inutiles SANS tout effacer, ce qui évite au système de tout re-créer à la première ouverture du dossier des photos. »

Oui, le nettoyage est nécessaire sous Linux aussi. J’ai fait notamment l’expérience de disques Linux trop petits, avec un répertoire de boot minuscule, qui s’encombrait vite et m’empêchaient même de faire les mises à jour par manque d’espace. Et sudo apt-get clean et autoremove : macache ! à nous la ligne de commande et le nettoyage à la main des noyaux obsolètes…
Bleachbit est un nettoyeur puissant, mais selon mon expérience sous Linux plus décapant que CCleaner : alors attention, surtout si on est issu de Windows et qu’on a l’habitude de CCleaner.

Voir aussi ce que propose Korben pour un nettoyage « de printemps » sous linux.

 C’est aujourd’hui que je fais mon ménage !

Je parle de ménage, de nettoyage, rien de plus. Autrement dit, j’exclus un certain nombre d’opérations, qui sont traitées ailleurs, sur mon site… ou pas (encore)  :

  • la désinfection de l’ordi : adwares, spywares et autres malwares, virus, rootkits…
  • la restauration et le backup du système, la récupération de données, de partitions et de disques
  • l’effacement de fichiers, de type wiping ou erasing, y compris les SSD
  • les problèmes de connexion internet, de fonctionnement du navigateur, son paramétrage pour éviter les indiscrétions extérieures
  • le ralentissement abusif du PC… parce qu’il est vieux et usé, et les autres problèmes matériels (HDD qu flanche, RAM insuffisante…)
  • le monitoring du PC ou de composants (disque dur notamment), et les tests de matériel
  • la réparation du système et encore plus la réparation du matériel (disque dur, etc.)
  • le dopage de l’ordinateur, dont je parlerai sûrement dans le thème Matos, bien que je sois plus porté sur l’underclocking que sur l’overclocking… Quant à l’optimisation logicielle, prise dans le sens d’un accroissement réel de la performance de l’ordinateur, je n’y crois pas, sauf à remarquer que remplacer Windows par Linux booste effectivement les opérations d’allumage et d’extinction de l’ordinateur.
  • le cryptage/décryptage et la protection des données, parce que c’est interdit (ah non, pas encore ! mais presque). J’aborde la question pour les mails, et pour la navigation ça vient bientôt.

J’utilise d’abord CCleaner

Personnellement, pour le nettoyage courant, je n’utilise que CCleaner, en version gratuite. Les explications ci-dessous concernent la version 5.07 (64 bits).
Mais je vais bientôt l’acheter, pour remercier Piriform de m’offrir ce logiciel remarquable depuis si longtemps. Ce sera pour moi la seule raison de passer au payant, car à part l’item « complete cleaning » dont je ne sais pas ce qu’il recouvre de plus, les autres items des versions payantes ne m’intéressent pas.

Attention à décocher Google Chrome lors de l’installation de la version gratuite ! D’accord, il faut bien vivre, mais quand même pour un nettoyeur propre !… Et surtout, ne le téléchargez pas sur un autre site que celui de Piriform (lien ci-dessus), car il existe de multiples versions pourries.

Je n’indique pas la procédure d’installation, CCM a fait un tuto (d’une version 3.x mais pour la partie installation du tuto ce n’est pas important.

ccleaner0

CCleaner, quand vous l’ouvrez, propose 4 rubriques (sur la barre de gauche) :

  1. Vient d’abord (en haut de cette barre latérale) le Nettoyeur, avec 2 onglets : Windows et Applications, que l’onb voit sur l’image. J’utilise cette fonction toutes les semaines, mais je vous explique plus bas les réglages préalables.
  2. Dessous, se trouve le Registre : là j’ai tout coché, et j’utilise la fonction tous les mois. Personnellement, j’utilisais CCleaner bien avant d’avoir lu les mises en garde de Pierre (Assiste.com), et comme je n’ai jamais eu d’ennuis, ni pour moi ni pour ceux que j’aide autour de moi, je continue donc à l’utiliser… Je fais cependant attention à la liste qui apparaît quand on clique sur « chercher les erreurs », et il m’arrive en effet de décocher des lignes, avant de cliquer sur « corriger les erreurs sélectionnées ». Je n’ai jamais eu besoin de restaurer le fichier de sauvegarde que le programme propose d’établir. Mais suivez le conseil d’Assiste, ou soyez prudent.
    Ce sont les deux principales fonctions, qui existent depuis l’origine, mais que Piriform a complété de façon intéressante.
  3. la troisième rubrique de la barre latérale est Outils, qui propose 6 options :

a- Désinstallation de programmes (moi en général je préfère utiliser Revo Uninstaller, mais si vous n’avez pas Revo, c’est mieux que l’outil de Windows). Vous remarquerez, si vous cliquez sur un soft à désinstaller, qu’il y a une barre latérale droite, qui propose de : Désinstaller/Réparer/Renommer l’entrée/Effacer l’entrée/Enregistrer dans un fichier.
b- Démarrage : ça j’utilise, puisqu’il s’agit de choisir les programmes lancés au démarrage de l’ordinateur ou du navigateur, avec les options : Activer/désactiver/effacer. La désactivation est intéressante, car elle est réversible. Et on a une barre en haut, puisqu’on peut choisir les programmes qui se lancent pour : Windows/Internet explorer/Firefox/Chrome/Opera ; lancer ou non les Tâches planifiées et les updates, décider ou non d’un menu contextuel pour certains logiciels.
c- analyse de disque permet de voir quels types de fichiers utilisent l’espace disque, par catégorie (image, musique, docus, etc.) et par lecteur (C/, D:, disque amovible, machine virtuelle, etc.
d- Recherche de fichiers en double, avec de nombreuses options de recherche.
e- Restauration du système permet de gérer les points de restauration système, et donc d’en supprimer (sauf le plus récent, par sécurité).
f- Effaceur de disque est une fonction de type secure erase (écrasement) : on peut choisir d’effacer seulement l’espace libre ou toute la partition, choisir le disque ou la partition à effacer (évidemment, ne surtout pas cocher la partition système C:/, vous n’arriveriez qu’à planter votre ordi !!! ) et le nombre de passages, de l’effacement simple à Guttman (35 passages).

  1. Enfin, la barre de gauche propose les Options : c’est là qu’on effectue nos réglages, avant de lancer le nettoyage la première fois si possible !On a donc :

a- Paramètres : je ne coche personnellement que le niveau d’effacement (normal/sécurisé/nombre de passages). Je me limite en général à 3 passages, n’étant pas poursuivi par le KGB, car même la police n’arriverait pas à déchiffrer sauf moyens extraordinaires.
b- cookies : là, je sélectionne les cookies que je veux garder, et ceux à effacer, en les faisant passer d’une colonne à l’autre.
c- On peut ajouter manuellement des programmes à nettoyer à la liste préétablie, car tous ceux qu’on possède n’y sont pas par défaut (Inclure) ; et on peut en enlever (Exclure) de la liste préétablie.
d- Surveillance : c’est une nouvelle fonctionnalité que personnellement je désactive, qui consiste à surveiller des applications pour les nettoyer automatiquement. C’est plus développé dans la version Pro, mais même si je l’achète, j’éviterai.
e- Avancé : je ne coche que : Montrer les détails dans les résultats du nettoyeur (j’aime bien savoir ce qui se passe) et Activer la Jump List.

 Ça y est : maintenant, vous pouvez (bien) utiliser Nettoyeur : cliquer sur Analyser, pour savoir ce qui va être supprimé et combien de Mo seront supprimés ; puis l’analyse terminée, cliquer sur Nettoyer. Çà peut prendre plusieurs minutes, surtout si vous ne le faites pas souvent, et surtout-surtout-surtout si vous avez choisi un effacement sécurisé, c’est d’ailleurs pour ça que vous ne l’utiliserez qu’avec parcimonie ! 🙂

Pas claires, mes explications sur CCleaner ? Alors n’hésitez pas à regarder le tuto de PCastuces
ou celui de Assiste.com.

Je fais éventuellement un certain nombre de tâches « à la main »

Les mises à jour
Windows est très insistant pour les updates du système et des programmes Microsoft, il suffit de les appliquer…ou pas, si on n’a pas choisi les mises à jour automatiques, comme moi.
Pour les autres programmes, là encore on peut choisir dans les options de paramétrages si on veut être averti des mises à jour, ce que perso j’accepte rarement car je n’aime pas être surveillé.
Il existe des utilitaires comme Secunia qui se chargent de nous notifier les mises à jour, mais le plus simple est de cocher cette fonctionnalité dans sa suite de sécurité, presque toutes font cela maintenant.

Les mises à jour des pilotes (drivers)

Le mieux est bien sûr d’aller sur le site du fabricant. Ce qui suppose de connaître les différents composants de sa machine. Des utilitaires comme Sisoft Sandra Lite, SIW (version portable pour éviter opencandy), Everest Ultimate, Speccy, sont les plus connus, mais vous pouvez aussi utiliser directement l’outil présent dans Windows : msinfo32 (menu démarrer/rechercher les programmes et fichiers).

Sinon, vous pouvez vous fier à Ma-config.com, un service en ligne qui va détecter la configuration du PC, l’analyser, puis fournir la liste des pilotes recommandés pour cet ordinateur. Dans la liste, on peut choisir alors les pilotes que l’on veut actualiser, et les télécharger en cliquant sur le lien fourni (vers le site du fabricant).
Deux précautions à prendre, car l’installation et la mise à jour de drivers ne sont pas anodines : créer un point de restauration avant de commencer ; et mettre à jour les pilotes progressivement, en vérifiant après chaque mise à jour qu’il n’y a aucun effet indésirable.

Attention cependant à la mise à jour des drivers, nous avons quelquefois remarqué des effets indésirables (incompatibilité avec certains logiciels notamment), leur mise à jour doit être faite progressivement et en toute connaissance de cause. Nous vous recommandons fortement de créer un point de restauration système avant de mettre à jour les drivers afin de pouvoir revenir facilement en arrière.

Le tri des fichiers
Certes, on trouve des softs pour nettoyer les fichiers, supprimer les doublons, supprimer les fichiers temporaires, corrompus, etc. Mais les fichiers sains, il n’y a que vous qui puissiez les trier ! Je connais, et vous aussi, des proches qui ont des dizaines de milliers de photos sur leur disque dur : elles sont aussi bien cachées que si on les avait chiffrées et qu’on avait perdu la clé de déchiffrement, perdues pour toujours ! Il n’y a qu’une seule solution, même si l’on peut partiellement trouver des utilitaires de classement : se retrousser les manches… ou attendre la panne providentielle de son disque dur !

En cas de problèmes avec le système
Windows est livré avec un certain nombre de commandes de maintenance de l’ordinateur :

checkdisk (chkdisk)
System File Checker (SFC)
Fixit

Je ne détaille pas,  Assiste.com explique très bien comment faire.

D’autres outils intégrés à Windows sont d’usage plus courant :

– le nettoyage de disque, avec cleanmgr.exe en ligne de commande ou par Outils système/nettoyage de disque ;
– la vérification des erreurs.

Liste de logiciels de nettoyage

Il se limite à quelques utilitaires gratuits, auxquels j’ajoute avec grande prudence un minimum de logiciels payants sur lesquels je n’ai pas trouvé d’avis négatifs. Mais je ne les ai pas essayés, même en version dite d’essai, car dans ce domaine du nettoyage/optimisation les versions gratuites ne sont que des attrape-nigauds. Ils sont donc donnés simplement pour information, en sachant que tous les autres payants sont à éviter résolument.

Logiciels de nettoyage
nom de l’Application spécifications coût indications
nom de l’Application spécifications coût indications
Autoruns
(Windows Sysinternals
)
v. 13.40
Windows toutes versions 32/64
gratuit C’est un exécutable, qui sert uniquement à présenter et gérer les prog qui se lancent au démarrage de Windows.Tutoriel vidéo, mais interface en anglais. Systinternals est une suite qui comprend d’autres utilitaires qu’autoruns. Pour utilisateur averti.
Bleachbit

pour Windows

pour Linux

v; 1.8 (06/2015)
Windows toutes versions 32/64
Linux (v. 1.6)
Libre (GNU)
et gratuit
Français. Nettoyeur de fichiers et internet.
Version portable ou installable, peut fonctionner en ligne de commande. Permet nettoyage en profondeur, compression des données, purge les bases de données, et inclut de nombreux utilitaires.
Sous Linux, considéré comme l’équivalent de CCleaner Windows. Installé par défaut dans plusieurs Distributions, sinon passer par les dépôts pour éviter SourceForge.
CCleaner

v. slim
v. portable
Cv. 5.08 (06/2015)
Windows toutes versions 32/64
gratuit
(les v. slim et portable
sont dépourvues de « sponsors » !)
Français. Nettoyeur à multiples fonctions. Détails dans mon article.
Attention à ne télécharger que sur le site officiel, et à contrôler l’intégrité du fichier : nombreux clones malfaisants.
Defraggler
Piriform
v. 2.19
(03/2015)
Windows toutes versions 32/64
gratuit
(v. payante 20 €)
Pour la défragmentation des  HDD (mais pas les SSD), surtout avant Windows 7 et ultérieur.
Delfix
XPlode
v. 1.010
Windows toutes versions 32/64
gratuit Français. Sert à vérifier la désinstallation des utilitaires de désinfection (pour permettre leur mise à jour notamment), et des traces qu’ils peuvent laisser.
Erunt
+
NTRegOpt
Windows jusqu’à 7 (au moins) Libres et gratuits Si vraiment vous voulez toucher au registre Windows : Erunt permet de le sauvegarder avant modif, et NTRegOpt va permettre sa compression/optimisation. Suivre exactement le tuto d’Assiste.com.
Glary Utilities
v. free
v. 5.31
(06/2015)
Windows toutes versions 32/64
version gratuite excellente (mais attention aux adwares/askbar à l’installation), insistance pour qu’on passe en v. payante. Nettoyage avec multiples options, beaucoup d’autres outils de gestion et d’optimisation de l’ordi, possède aussi un module destructeur de fichiers et de traces, propose le chiffrement, un anti-malwares …
Français approximatif (aide en anglais).
JV16 PowerTools X

Suite
v. 4.0
(07/2015)
Windows toutes versions 32/64
30 $ Français. Nettoyage du disque dur, des raccourcis et fichiers temporaires, gestion des prog au démarrage… Fonction cryptage/décryptage. Maintenance manuelle ou auto.
Connu principalement pour son module RegCleaner de nettoyage du registre, qu’Assiste.com désapprouve : mais vous n’êtes pas obligé de l’utiliser !
Norton Utilities
v. française
v. 16
(11/2013)
Windows toutes versions 32/64
40 € (pour 3 PC) Complémentaire des produits antiviraux Symantec, suite d’outils d’entretien et d’optimisation. Fonction en un clic, pour les débutants, mais préférez choisir vous-même !
PC DecrapifierSite éditeur v. 3.0.0
Windows toutes versions 32/64
Gratuit en usage personnel Utilitaire très apprécié, dont la fonction est de désinstaller les logiciels inutiles, notamment fournis avec les PC neufs. C’est un exécutable (sans installation).  Anglais mais simple d’utilisation.
Revo Uninstaller
v. free
v. 3.14
(07/2015)
Windows toutes versions 32/64
Une v. gratuite subsiste. Choisissez la version portable (bas de page) pour éviter les cochonneries. La v. payante Pro est plus puissante et excellente. Français. Puissant logiciel de désinstallation de programmes, qui permet d’éradiquer les traces laissées par leur désinstallation.Tuto pdf très complet en français
Il y a plusieurs autres tuto en fr (6ma.fr par ex.)
System Mechanic
chez iolo

chez microapp

14.6
((07/2015)
Windows toutes versions 32/64
40 $ chez éditeur
(pour tous les PC de la maison)Ou 40 € (chez MA)
Nettoyeur et optimiseur, avec toutes les fonctionnalités possibles (voir mon tableau 1). Patch français.
Topten le classe premier (en le proposant à 30 $, mais en licence 1 an !)
Total Uninstall
site éditeur
v. 6.15
(06/2015)
Windows toutes versions 32/64
Version d’essai fonctionnelle (1 mois), v. standard 30 $.On trouve encore d’anciennes v. gratuites (2.35 s’arrête à XP). Français. Logiciel de désinstallation de programmes, qui présente l’intérêt d’enregistrer les détails d’installation, et toutes les modifications du système, pour remettre celui-ci dans l’état initial après désinstallation, sans laisser de résidus.
TuneUp utilities
(AVG PC TuneUp
)
v. 15
(2015)
Windows toutes versions 32/64
Version d’essai gratuite 15 j.,
30 € (licence 1 an)
Français. Racheté par l’antivirus. Optimiseur, fonctionne en tâche de fond permanente, possède un module de nettoyage des disques et un broyeur de fichiers, et de nombreux autres modules.
Wipe
v. éditeur


v. française
(2014.04)
v. 2015.08
(07/2015)
Windows toutes versions 32/64
 Gratuit (une version pro est à 15 $)
Nettoyeur puissant, orienté sur l’effacement des traces internet, mais l’effacement en profondeur (Guttmann…) est réservée à la v. pro. Exige .net framework 3.4.
Français disponible.
Xleaner

Mirinsoft

 

v; 4.28
(03/2013)
Windows toutes versions 32/64
Libre (GNU) et gratuit Nettoyeur orienté suppression traces internet. Version installable (multilingue) ou portable (anglais). Reste disponible mais n’évolue plus.

Conclusion :

CCleaner suffit en général, et notamment pour tous ceux qui ne sont pas très avertis. Qu’ils évitent les logiciels payants, et notamment ceux qui insistent sur la grande facilité d’utilisation pour les débutants, et le nettoyage « en un clic ».

D’autres outils de nettoyage seront à utiliser « en cas de besoin ». Les outils intégrés à Windows sont alors à privilégier.