Sécurité

La question de la sécurité : les différentes dimensions.
~~~~~~~~~~~~~~

Accéder à internet, c’est une “liberté fondamentale”, quoique prétende le gouvernement actuel, qui avec la loi Hadopi veut pouvoir nous en priver. Nos activités vont être de plus en plus liées à internet, et dès à présent, nous sommes handicapés quand on ne peut pas utiliser internet.

.

Mais accéder à internet, c’est ouvrir la boîte de Pandore ! Nous y sommes en danger plus souvent que dans une ruelle sombre.

Alors la question de la sécurité est cruciale, et multiforme. On va l’aborder sous différents angles dans ce dossier, où l’on prévoit autant d’articles qu’il faudra.
~~~~~~~~~~~~~~
Je compte y développer 5 grands thèmes :

1- les virus et autres malwares
2- cybercriminalité et cyberguerre
3- les agressions personnelles
4- les comportements à risque
5- sécurité ou/et liberté

.

Développons un peu :

1- Les virus et la manière de s’en protéger sont devenus une préoccupation majeure et une industrie florissante, qui épouse l’éternelle dynamique du glaive et du bouclier : le perfectionnement de l’une entraîne la sophistication de l’autre, et ainsi de suite.
.
2- la multiplication des attaques n’a plus grand chose à voir avec les motivations initiales de hackers pré-pubères qui veulent briller en faisant des conneries. Internet est le nouveau monde de la cybercriminalité, à la fois moyen de cacher des activités illicites et gruyère au potentiel infini. Je mets aussi dans cette catégorie la “cyberwar” que les États se préparent à affronter plus ou moins activement, en sachant que toutes les activités humaines dépendent désormais d’internet. Car si les buts sont différents, les moyens et les méthodes s’y retrouvent forcément.
.
3- Le monde numérique est aussi dangereux que le “monde réel”. Puisque Web veut dire toile d’araignée, poursuivre la métaphore débouche sur l’idée qu’en butinant tranquillement on risque de devenir la proie de l’araignée qui nous y attend.
.
4- On connait la boutade : en informatique, le danger principal est situé entre l’écran et la chaise. Cela conduit à la question habituelle : comment ne pas prendre de risques ? Mais je préfère poser la question autrement : comment gérer les risques que l’on prend ?
.
5- Les pouvoirs publics, pour protéger les internautes (et pas du tout pour accroître leur mainmise sur les populations turbulentes, comme l’affirment de mauvais esprits !), édictent lois sur lois pour mieux contrôler le net : La sécurité des personnes exige quelques menues restrictions à leur liberté, n’est-ce pas ? Par ailleurs, de puissants lobbys font pression sur les gouvernements pour assurer leurs intérêts au détriment des plus faibles, restreignant ainsi leurs liberté d’action et de choix. Mais dans les deux cas, faut-il choisir entre sécurité et liberté ?
.
Tous ces points sont liés, mais n’en constituent pas moins des thèmes distincts… dont les frontières peuvent se déplacer au cours de mes investigations. Je ne respecterai pas forcément ce plan initial. Mais dans cette rubrique, je compte rester sur un plan technique, contrairement à ce que j’envisage dans la rubrique Société numérique.

—-
—-
Ci-dessous, les articles de la sous-catégorie Impératif sécurité


—-
Ci-dessous, les articles de la sous-catégorie Malwares et virus