Waterfox a 8 ans !

Waterfox, fork de Firefox, est sorti en mars 2011, et donc ce mois-ci, cela fait 8 ans qu’il existe. Depuis mon article sur Waterfox, le navigateur a poursuivi son chemin, et continue à s’autonomiser par rapport à Firefox. On en est maintenant à la version 56.2.8, et parmi les nouveautés, son créateur Alex Kontos nous propose un nouveau logo, qui témoigne bien de la prise de distance à l’égard de Firefox.

Nouveau logo Waterfox

Mais pour ceux qui utiliseraient l’extension TabMix Plus, restez pour l’instant à la version 56.2.7, la dernière version provoquant des bogues. Et à ce propos vous pourrez lire sur la page d’annonce de mise à jour à quel point la politique de Mozilla peut pénaliser les utilisateurs en ne supportant plus le format Web .mht entre autres, et plus largement en n’acceptant plus que les WebExtensions. J’ajoute en fin d’article un autre bogue concernant les dictionnaires.

Il m’arrive d’utiliser Firefox, mais quand je cherche quelle(s) extension(s) sont proposées à la place de celles qui me restent d’avant Quantum (Firefox 57), la fonction “Find a replacement” m’affiche vraiment n’importe quoi ! En fait, bon nombre d’extensions utiles ont disparu et n’ont pas d’équivalent dans le nouveau format d’extensions. Par contre d’autres finissent par passer aux WebExtensions, encore maintenant, alors ne désespérez pas et essayez de les réactiver de temps en temps !

Sur Waterfox, il devient plus difficile d’utiliser, comme au début de l’aventure, le magasin d’extensions de Firefox. Les mises à jour automatiques (ou non) ne fonctionnent plus. Pour accéder aux extensions firefox, il faut ouvrir, avec Waterfox, la page des addons Mozilla. Ce sont des WebExtensions, que Waterfox accepte sans problème : la mention “Ajoutez à Firefox” ne doit pas vous troubler, si vous êtes sous Waterfox, l’addon s’installe dans Waterfox.

Par ailleurs, Waterfox étant maintenant calé sur la version Firefox ESR 60, et non plus 57. Graham Perrin me signale que cette solution a été écartée, et que Waterfox 56.2.8 est en fait basé sur Firefox 56.0.2, comme on peut l’apprendre sur Github ici. Il est donc possible que les difficultés avec certains addons webext persistent encore, comme avec les correcteurs orthographiques des langues (voir plus bas).

Mais pour profiter des anciennes extensions legacy, vous devez installer ( l’archive Classic Add-ons, qui offre le magasin des “vieilles” extensions NPAPI. Ce n’est pas difficile, il suffit d’aller sur Github chercher l’archive ca-archive-2.0.1.xpi, en autorisant son installation.

 

C’est très vite fait, pour un fonctionnement immédiat. Vous pouvez aussi, ou à la place, visiter le magasin de Thunderbird, puisque la messagerie a gardé les extensions NPAPI.

Et si par hasard cette manip ne fonctionne pas et que vous voyez ce message :

Solution 1 : Faire un clic droit sur le lien “ca-archive-… .xpi”, choisir “enregistrer la cible du lien sous” et enregistrer le fichier xpi à un endroit que vous retrouverez.

Ensuite, glissez-déposez le fichier que vous venez de télécharger dans la fenêtre du navigateur Waterfox. Vous pouvez également appuyer sur Ctrl+O et sélectionner le fichier xpi.

La fenêtre d’installation de l’add-on s’affiche. Cliquez sur le bouton Installer pour procéder à l’installation.

Solution 2 : Vous pouvez aussi désactiver votre antivirus le temps d’installer vos modules complémentaires … 😉

 

Vous utilisez un (ou plusieurs) dictionnaire de langue ?
Votre correcteur orthographique ne marche pas dans la langue étrangère (espagnol, grec..) dans laquelle vous écrivez avec Waterfox ? Il y a un bogue dans les versions Webext. La solution est donc d’installer la dernière ancienne version du dictionnaire concerné, celle qui précède la version étiquetée “webext”, que vous trouverez ici. Vous cherchez la ligne de votre dictionnaire, et sur la colonne du dictionnaire (pas sur la colonne “pack”), ouvrir sa page et cliquer “voir toutes les versions” : on choisit alors celle qui précède celle en webext. Voici ce que ça donne pour l’espagnol :

Un dernier point, et non des moindres : j’entends dire que Waterfox apparaît comme nettement plus réactif que Firefox, qui devient lourd et plante plus facilement avec beaucoup d’onglets. C’est ce que dit par exemple EasyPC, dont l’article mérite le détour (même si je n’apprécie pas tous les modules qu’il préconise). A suivre…

Alex Kontos nous promet un Waterfox “nouvelle génération” pour bientôt. Mais en version Alpha : l’utilisateur final a donc le temps de voir venir. En tous cas, ça bouge vite !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.